Mes 10 jours de

méditation Vipassana

 

 

 

Dielsem-Stockem

10 jours de méditation vipassana SN Goenka

 

J0 : Accueilli dans un centre non loin de la hollande

 

Je suis amenée à compléter un questionnaire de plus et remetre mon gsm

Arrivée dans l'après midi, nous partageons tous un repas et profitons du jardin

 

A ce stade ci, hommes et femmes peuvent se croiser et discuter librement.

 

Première méditation du soir, les instructions sont données, pas d'échange de regard, pas de yoga, pas de note, pas un mot. Retour à la chambre que nous partageons à 8 fille, en face une feuille est prévue pour réserver les moment douche.

 

J1 : 4h30 du matin, tout le monde debout pour aller méditer.

 

Des instructions sont d'habord difusé par vidéo. C'est Goenka qui parle, explique et donne des exemples ... et chante des mantra auprès de sa femme assoupie.

 

La méditation consiste à observer le contacte de la lèvre supérieur avec l'air durant l'inspire et l'expire.

 

8h déjeuné et 9h30 c'est repartit, 2-3h de méditation.

Dans tiout ce que je peux continuer à relater, c'est quoi que je retient d'intéressant ?

1er jour facile, nuit difficile, pas de sommeil, mental activé, ma vie intérieure est pleine de blabla. Je ne mange plus que 2 pommes par jours, mon corps ne veux pas de cet nourriture épicée.

 

J2

Nous passons à l'observation en spirale de chaque cm de la surface du corps (un membre puis l'autre)... Je commence à prévoir les exercices à venir, j'enticipe et prend de l'avance par facilité. Le mentale s'obscurcit doucement jusqu'au soir où dans le dortoire, chacune pleur de son côté...

 

J3

Le mentale déverse ses absurdités, le non sen, les phrases qui ne veulent rien dire prennent place, ça en devient drôle, les sourires émergent et à une séance de méditation, j'éclate de rire avec une voisine au son d'un mantra répété depui le début, je sort de la tante.

 

J4

Je sens mon énergie, mon monde intérieur grandi, doucement les blessures sortent et font mal, je les guérit en méditant, avec ma conscience.

 

J5

Douleur intense, immense, je reste assise mais qu'est ce que c'est dure, j'ai l'impression d'être un nouveau né avec tellement de sensation physique en même temps que ça en devient mortel.

L'énergie circule, de plus en plus, le sourire m'accompagne.

 

J6

Je continue à observer l'énergie qui me purifie toujours plus. Je découvre un mot lessé dans une late de paequet au pied de mon lit "Médite".

Un contacte ce fait avec ma voisine, je loupe la séance de méditation du mation pour dormir, le temps de m'écouter est venu, unne fille dans le dortoir ne c'est pas non plus réveillée, celle avec qui j'avait partager un  fou-rire. Elle se lève et s'exclame zut ! qu'est que j'ai raté ? Je répond sans réfléchir, méditation. Elle rigole.

 

J7

J'avoue, du yoga j'en ai fait ... L'énergie est de plus en plus intense et bientôt je prend une pause au pied d'un arbre pour méditer. Je sens la kundalini monter en moi. Mes yeux s'ouvre et tombent pile poil dans les yeux de l'arbre en face de moi, un visage que je n'avais pas remarquer avant y était gravé ! J'était éveillée.

 

Je rejoint le dôme pour les prochaine heures de méditation. On est ensuite invité auprès du Teacher, une femme très sérieuse . C'est le moment, je lui dis merci pour tout, je dois y aller. Prise de cours elle m'invite à venir la voir a^près. Je prépare toute mes affaires et j'attend, le soir arrive.

 

Quand je suis enfin recue, elle tante de me disuader. Ce n'est plus possible, je sais qui je suis, où je dois être ...

Enfin, juste avant minuit, un taximan et sa copine me ramène chez moi, je retrouve mon copain de l'époque. Tout est entre mes mains. Observer, observer, c'est la clé.